L’histoire de CicaLux

Michel Alvarez

Michel Alvarez

Fondateur et CEO

Mon histoire

Suite à une blessure à l’âge de 2 ans qui m’a ouvert la joue gauche, j’ai une cicatrice hypotrophique. Sur un visage jeune, petit et lisse, l’imperfection était assez visible. À l’école primaire, je me souviens des deux premières questions que l’on me posait chaque fois je rencontrais de nouveaux enfants: Comment t’appelles-tu ?  Qu’est-il arrivé à ton visage ?
Cela a duré des années. J’en étais très gêné au point d’en avoir honte. Finalement, à l’adolescence, j’ai fini par l’accepter, car d’autres cicatrices plus petites (varicelle et acné) ainsi que la pilosité faciale ont réduit la proéminence de la cicatrice.

Mais j’ai de la chance car il ne s’agissait pas d’une grosse cicatrice hypertrophique ou chéloïde mais d’une petite cicatrice hypotrophique. Pourtant, j’ai eu un petit aperçu de ce que peut ressentir une personne quand le processus de cicatrisation et le résultat de la cicatrisation ne sont pas optimaux. Après 2 ans de recherches, mon équipe et moi avons mis au point CicaLux – Energized Scar Therapy. J’ai été parmi les premiers à utiliser CicaLux.
CicaLux a amélioré une cicatrice hypertrophiée sur mon épaule, qui datait de 5 ans.
Nous souhaitons aussi pouvoir aider votre cicatrice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *